"DE LA PIERRE AU COSMOS"

"Les sculptures de Véronique Vaster possèdent le feu intérieur, une vie magnétique qui provient de la terre. On perçoit en elles l'élément brut de la pierre, de l'argile ou du bronze, comme axe vertical qui unit la terre et le ciel, car chaque élément est transfiguré en une forme qui porte la gestation de formes rénovées. Petits sanctuaires, dont la Force, Elephanta, la Salamandre, Ish et Ischa, le Chant de la Source, etc., toutes contiennent rythmes et énergies essentielles : la force pour représenter une réalité absolue, et la transmettre en vibration spirituelle, à travers l'image plastique. Formes simples et équilibrées, portant le sceau de l'archaïque.

Pleines de lumière, elles étincelles dans la nuit de l'incréé comme le verbe illumine en nommant, et impriment un signifiant à la matière, au travers duquel elles brillent, palpitent, respirent et transpirent l'être qu'elles portent : la conscience de leur propre origine. Et là, tranquilles comme des temples, elles nous permettent de regarder un nouveau cosmos, un secteur du monde qui n’est capté que par le divin ou le poète, car — paraphrasant Pythagore —, une oeuvre d'art s'associe à l'observation du mouvement des astres et de l'univers parce qu'elle est bien orientée et bien érigée."

Silvia Eugenia Castillero

Mexique, 1996

Silvia Eugenia Castillero est écvrivaine, poète et essayiste. Elle vit et travaille à Guadalajara, Mexique.

Elle dirige la revue littéraire de l’Université de Guadalajara, Luvinaet est membre du Système National des Créateurs d'Art du Mexique depuis 2007. 

Plusieurs de ses recueils ont été publiés en français, dont Zooliloques et Héloïse (éd. du Noroît).